HomeActualité ITAbidjan : Pourquoi les Wibus de la SOTRA ont été retirés de la...

Abidjan : Pourquoi les Wibus de la SOTRA ont été retirés de la circulation ?

Transport à Abidjan : Pourquoi les Wibus de la SOTRA ont été retirés de la circulation ?

Avec les transports publics, rien ne sert de partir à point, il faut attendre. Les usagers de la SOTRA étaient habitués à attendre de longues heures aux arrêts. Et puis, un jour, les Wibus sont apparus. Comme par enchantement, à Abidjan. Jusqu’à ce qu’ils meurent de leur belle mort, 5 ans après…

 

En 2016, la Société des transports abidjanais (SOTRA) met en service de nouvelles lignes de bus équipés de wifi et de caméras. Appelés Wibus, ces minibus de 32 places assises offrent un confort jamais égalé, en 60 ans, aux usagers de la SOTRA, habitués à la chaleur, à la promiscuité…, debout sur de longs trajets.

 

De la surprise du confort…

 

A Cocody, seule commune à bénéficier de ce réseau de proximité, les clients sont agréablement surpris. « Jamais, je n’aurais imaginé prendre un bus et être aussi à l’aise, assis, dans le fréon, à naviguer gratuitement, sur une ligne de bus. Jamais ! Bravo à la SOTRA », s’exclamait un usager, aux premières heures de cette innovation. Parlant de ligne, les Wibus en comptaient une dizaine, couverte par 71 minicars Wibus.

Notamment 704 (Terminus château d’Angré-terminus 2 Plateaux-ENA), 705 (Terminus SOCOCE-terminus Blockhaus), 710 (Terminus SICTA Abatta-terminus Orca Deco), 711 (Terminus Orca Deco-terminus St Jean), 701 (Terminus 81/82-terminus Orca Déco), 702 (Terminus 9km-terminus M’Badon), 703 (Terminus CNPS 9ème Tranche-Orca Déco), 708 (terminus zoo-terminus Djibi). « A Cocody, vous ne vous déplacerez plus comme avant… », affichait avec fierté la direction SOTRA, le vendredi 22 avril 2016.

 

… à l’inconfort de la dégradation des Wibus

 

Mais, avec le temps, ces minibus se dégradent. Les pannes sur les véhicules se succèdent, se multiplient. La climatisation ne marche plus. Ou quand elle marche, elle dégage de la chaleur plutôt que de la fraicheur. La connexion internet passe de moins en moins, ou pas du tout. La régularité des débuts fait place à la raréfaction de la fin, aux arrêts.

 

Les dysfonctionnements sont telles que les usagers s’en détournent. Progressivement, lentement, ce fleuron de la SOTRA devient un cauchemar. Début 2022, les Wibus sont définitivement retirés du parc. Ou du moins, cessent de desservir leurs lignes habituelles. En lieu et place, sont affrétés des autobus classiques, comptant de plus places debout qu’assises. Toutefois, le réseau de proximité créé, est maintenu. Les Wibus, eux, sont tous au « cimetière » public des bus. En attendant d’être soit réhabilités, soit renouvelés.

 

Nos tentatives pour entrer en contact avec le directeur de la communication de la SOTRA sont restées vaines, alors qu’il nous avait demandé de lui envoyer un mail. Une exigence que nous avons satisfaite.

Par K. Bruno

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments