24.7 C
Abidjan
vendredi 7 octobre 22

Ago Christian Kodia, DG de l’ONECI : « Le TVI est utile pour sécuriser les transactions des sociétés de transfert d’argent »

L’Office national de l’état civil et de l’identification de Côte d’Ivoire (ONECI) et l’Association des sociétés de transfert d’argent et de change de Côte d’Ivoire (ASTAC-CI) ont signé une convention de partenariat portant l’acquisition de 50 mille Terminaux de vérification d’identité. Ago Christian Kodia, directeur général de l’ONECI, situe les enjeux de ce partenariat.

 

Vous venez de signer un partenariat avec les sociétés de transfert d’argent. Qu’est-ce qui a motivé cette opération ?

 

La signature de cette convention a été motivée par le souci de rapprocher notre équipement, le Terminal de vérification d’identité, des populations. Aujourd’hui, nous avons l’outil nécessaire, la technologie qui permet de certifier l’identité d’une personne. Donc, nous avons signé cette convention pour que notre dispositif serve aux populations, aux personnes qui ont besoin de certifier les transactions dans le domaine des transferts d’argent.

 

Quel problème se posait-il aux sociétés de transfert d’argent pour qu’elles aient besoin de certifier les identités de leurs clients ?

 

Les sociétés de transfert d’argent ont un gros souci. À chaque fois, il leur faut confirmer l’identité de celui qui vient retirer de l’argent. Elles n’avaient aucune solution pour confirmer les identités. Elles ne pouvaient se référer qu’à la pièce d’identité qui leur était présentée. Elles n’avaient pas l’information nécessaire, elles n’avaient pas le référentiel pour confirmer ou certifier cette pièce d’identité. Aujourd’hui, avec ce terminal, elles peuvent s’assurer que la pièce elle-même est authentique, mais aussi que le détenteur, c’est-à-dire la personne qui est en face d’elles pour faire le retrait d’argent, est bel et bien la détentrice de cette pièce.

 

Quels sont les éléments permettant d’authentifier, à partir de ce terminal, l’identité de la personne qui se présente à un guichet Western Union, par exemple ou MoneyGram ?

 

On a trois éléments principaux. D’abord, il y a la carte elle-même. Elle communique avec le terminal pour son authentification. Ensuite, la reconnaissance faciale ou la reconnaissance par empreintes digitales. Donc, en fonction de la situation de la personne, on peut utiliser l’un ou l’autre. Et de façon instantanée, l’appareil vous renvoie l’authentification ou le rejet de l’identité. Autrement dit, l’équipement vous informe aussitôt si le porteur de la carte d’identité est le vrai détenteur ou un usurpateur.

 

L’ASTAC-CI est votre premier partenaire officiel en ce qui concerne l’acquisition des Terminaux de vérification d’identité. N’avez-vous pas d’appréhension que cette opération ne connaisse pas le succès que vous attendez ?

 

Non, nous n’avons aucune appréhension, parce que c’est un équipement qui a toute sa place dans les bureaux de transfert d’argent. C’est un équipement utile, il vient combler un vide. Les sociétés de transfert d’argent sont demandeuses. Elles éprouvent toutes ce besoin de certification d’identité de leurs clients. Aucune société de transfert ne peut dire qu’elle ne court pas un grand risque lorsqu’elle fait une transaction parce qu’elle ne peut confirmer l’identité du client. Vous savez, les gens se présentent souvent avec des faux documents. Si vous regardez auprès de la police criminelle, vous verrez que le nombre de plaintes portées est très élevé, et le préjudice que cela cause aux sociétés de transfert d’argent et aux vrais destinataires des fonds est énorme. Raison pourquoi nous pensons que cet outil a toute sa place pour sécuriser les opérations des sociétés de transfert d’argent.

 

En plus des sociétés de transfert, quels sont les autres secteurs d’activité que vous visez ?

 

Nous avons les banques, les administrations publiques, le système scolaire, toutes ces structures devraient bénéficier de cet équipement pour sécuriser leurs transactions. Même ceux qui veulent signer un simple contrat, puisque cela vous engage. En effet, si vous signez un contrat de plusieurs millions de francs CFA avec une personne dont vous n’êtes pas sûr de l’identité, vous ne facilitez pas la tâche aux services de sécurité pour retrouver cette personne en cas de problème puisque vous n’avez pas pris soin de vérifier son identité. Donc, toutes ces personnes sont concernées, ce sont des potentiels utilisateurs de notre Terminal de vérification d’identité.

Entretien réalisé

Par K. Bruno

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup