HomeActualité ITE-commerce : Amazon, prévoit d'entrer en Afrique en 2023, Selon Business Insider

E-commerce : Amazon, prévoit d’entrer en Afrique en 2023, Selon Business Insider

Amazone, le géant de l’e-commerce, prévoit d’entrer en Afrique en 2023, Selon Business Insider. Cela fait partie de ses plans d’expansion en Afrique, en Europe et en Amérique du Sud. Amazon a l’intention de se développer en Belgique, au Chili, en Colombie, au Nigeria et en Afrique du Sud.

Amazon se développe dans ces deux pays africains en 2023

Baptisé Project Fela, l’expansion vers l’Afrique commencera avec l’Afrique du Sud en février 2023 et le Nigeria en avril 2023.

« Le marché belge, appelé Project Red Devil, est prévu pour fin septembre 2022 et celui de Colombie, surnommé Project Salsa, est prévu pour février 2023« révèle le rapport. «Le Chili est également prévu pour avril 2023. Il partage le nom de Project Salsa avec la Colombie.

Le rapport indique également que tous les pays ont l’intention de lancer leur place de marché et d’accéder au service d’exécution d’Amazon, « Fulfillment by Amazon ». Il a déclaré que le programme d’adhésion Prime d’Amazon devrait être disponible au lancement en Belgique, tandis que d’autres pays l’obtiendront peu de temps après leur introduction.

« Par exemple, les acheteurs belges, qui peuvent déjà s’inscrire à Prime via certains des autres sites européens d’Amazon, bénéficieront de leur propre service Prime dédié pour une tarification et une expérience d’achat plus cohérentes« a-t-il ajouté.

Une menace pour les opérateurs historique Jumia et Konga

L’entrée de l’offre de commerce électronique d’Amazon constituera certainement une menace pour les opérateurs historiques de ces pays. Par exemple, au Nigeria, Jumia et Konga doivent trouver des moyens de rivaliser avec ce géant ; Takealot en Afrique du Sud et Mercado Libre en Amérique du Sud.

Amazon a ouvert son premier centre de données Amazon Web Services (AWS) en Afrique situé au Cap, en Afrique du Sud, en 2020.

Globalement, cela n’a pas été une bonne histoire pour le géant de l’e-commerce. Amazon a enregistré sa première perte trimestrielle depuis 2015, qui était due à un ralentissement des achats en ligne induit par la pandémie et à une énorme dépréciation de son investissement dans une startup de véhicules électriques, Rivian Automotive.

Il a déclaré une perte de 3,84 milliards de dollars, ou 7,56 dollars par action, pour les trois premiers mois de l’année. Il y a un an, il a déclaré un bénéfice de 8,1 milliards de dollars, ou 15,79 dollars par action, pour le premier trimestre.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments