HomeActualité ITE-learning : Déjà 13 000 utilisateurs de l’application ''Trace Academia'' en...

E-learning : Déjà 13 000 utilisateurs de l’application  »Trace Academia » en Côte d’ivoire

En vue de booster l’employabilité des jeunes en Côte d’Ivoire, Trace Côte d’Ivoire a lancé en collaboration avec le ministère de la promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service Civique et Orange Côte d’ivoire, une plateforme de cours en ligne dénommée Trace Academia.

Chiffre de téléchargements de l’application Trace Academia

Lancée en avril 2022, l’application Trace Academia a déjà enregistré un total de 410 951 téléchargements dont 102 661 seulement en Côte d’Ivoire soit 24,9%, 80 048 utilisateurs dont 13000 utilisateurs en Côte d’Ivoire, soit 15, 3 %, la Côte d’Ivoire est 2è pays dans le monde à télécharger cette application, soit 90 000 cours suivies. Le lancement officiel en Côte d’Ivoire de ce projet a eu lieu le lundi 21 novembre 2022, au Palais de la Culture de Treichville (Abidjan).

Développer d’autres compétences, permettre aux jeunes

« Notre objectif est de développer d’autres compétences, permettre aux jeunes dont beaucoup sont sortis du système scolaire d’avoir des certificats qui vont les aider à trouver de l’emplois et à d’autres d’avoir des formations complémentaires. Aussi, les études montrent que 50% des gens qui travaillent ont besoin de faire évoluer leur métier », explique Olivier Laouchez, co-fondateur et directeur exécutif de Trace.

Former sur les nouveaux métiers du numérique

Habib Bamba, directeur de la Transformation digitale et des Médias d’Orange Côte d’Ivoire s’est félicité pour cette plateforme de collaboration avec Trace qui va permettre à de nombreux jeunes de se former sur les nouveaux métiers du numérique et leur offrir une opportunité d’accès à l’emploi. Dans le cadre de cette collaboration, Orange fournit des modules composés d’une dizaine de cours sur les métiers clés du numérique (développeur Data Analyst, technicien architecte télécom, technicien réseau, Fibre optique), sanctionné par un certificat.

Former 2000 jeunes pour créer une centaine d’emplois directs

Selon lui, l’ambition d’orange Côte d’Ivoire est de former 2000 jeunes et créer une centaine d’emplois directs, mais orange ne dispose pas d’une importante capacité d’accueil, en présentiel « Pour la première cohorte d’Orange digital, pour 30 places disponibles, il y avait près de 6 000 candidats, c’est pourquoi ce genre d’initiative est la bienvenue », a-t-il soutenu.

Amoul Coly, directeur Talent Culture Afrique de l’Ouest et centrale représentant le groupe Accor, également partenaire de ce projet affirme « actuellement, nous avons 6 hôtels en Côte d’Ivoire et nous employons 1500 personnes, dans les mois à venir 2 nouvels hôtels vont voir le jour, on aura besoin des jeunes, c’est pourquoi nous les encourageons à se former via cette plateforme ».

« Chaque année, nous avons 300 à 400 000 jeunes qui sortent du système scolaire, souvent sans qualification et qui ont un réel besoin de réinsertion professionnelle. Très peu de ces jeunes arrivent au niveau supérieur et même quand ils y parviennent, il y a fréquemment un problème d’adéquation formation-emplois, des réformes sont en cours en vue de corriger ces incohérences, mais il y a des cours qui ne s’enseignent pas forcément dans nos écoles classiques.

Avec la démocratisation de la formation, ces formations viendront aider ces jeunes déscolarisés à augmenter leur chance d’employabilité, sur le marché du travail. C’est un projet qui apporte une solution à la question de l’emploi des jeunes. Pour les trois prochaines années, ce sont 3,400 millions emplois qui seront créés », déclare Mamadou Touré, ministre de la promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service Civique.

12 millions de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail

Avant d’ajouter qu’en Afrique, c’est 12 millions de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail pour 3 millions d’emplois créés. « Nous voulons donc donner l’opportunité à 100 000 jeunes d’ici à 2025. Ce projet de cours en ligne a coûté 335 900 millions F CFA dont une contribution de 108 millions F CFA de l’Agence-emploi -jeune et 227 millions F CFA de Trace.

Adama Diawara, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique se félicite pour ce projet porteur d’espoir pour la jeunesse. « Le nouveau projet de loi sur l’Enseignement supérieur prévoit qu’au sortir du premier cycle universitaire (Licence 3), les apprenants doivent être capables d’avoir un socle commun de compétences qui prend en compte l’entrepreneuriat, cette application devrait permettre de former de nombreux étudiants en ligne, en absence de locaux disponibles et d’enseignants suffisants », a-t-il dit.

 

Selon Mariatou Koné, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, représentant le Premier ministre, Patrick Achi, l’un des principaux défis du gouvernement ivoirien, c’est la question de l’employabilité des jeunes pour un accès à des emplois décents et durables, gage de la stabilité en Côte d’Ivoire. « Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme social de l’État, n’est possible grâce à des partenaires qui croient en la Côte d’Ivoire dont Trace Globale fait partie, grâce à son projet e-learning visant à accompagner les jeunes Ivoiriens dans leur quête d’emploi, au moment où la demande de compétence est en constante progression sur le marché du travail », a-t-il soutenu.

Eugène YAO

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments