HomeDECRYPTAGESEconomie numérique : Les chantiers prioritaires de la Côte d’Ivoire en 2023

Economie numérique : Les chantiers prioritaires de la Côte d’Ivoire en 2023

L’économie de la Côte d’Ivoire repose sur l’agriculture. Mais, elle pourrait reposer davantage sur le digital dans les 20 prochaines années. Toutes les projections confirment cette hypothèse. De quoi pousser le gouvernement à accélérer les réformes dans ce secteur.

Sur les 12 prochains mois, quatre chantiers numériques prioritaires seront mis en œuvre par le gouvernement de Côte d’Ivoire. Il s’agit, selon le ministre ivoirien de la Communication et de l’Economie numérique, Amadou Coulibaly du :

 

Les 4 chantiers numériques de l’Etat de Côte d’Ivoire

 

1-Programme national d’inclusion numérique. Ce programme vise, a-t-il dit, le 10 novembre 2022, au Noom Hôtel, à la présentation du Projet Industrie 4.0 pour la création d’emplois en faveur des jeunes de Tunisie et de Côte d’Ivoire, à ne laisser aucun citoyen en marge de la digitalisation. « Cela passe, a-t-il ajouté, par la définition d’un identifiant numérique pour permettre au citoyen de façon officielle d’avoir une existence numérique » ;

2-Développement des infrastructures numériques par l’achèvement du réseau national de fibre optique, afin d’amener la connectivité le plus loin possible, « de façon à ce que tout le territoire soit couvert » ;

3-Sécurisation de l’espace numérique, la cybersécurité ;

4-Communication et conduite du changement. « Si nous n’accompagnons pas tout cela, on aura réalisé de belles infrastructures, créé de bonnes applications mais parce qu’on n’aura pas réussi à changer les mentalités », ce sera contre-productif, a expliqué Amadou Coulibaly.

 

Création du CN Digit

 

L’objectif visé par ces 4 chantiers est de modifier en profondeur le fonctionnement de l’économie sociale et de créer les fondamentaux d’une économie du savoir au service des populations ivoiriennes.

En attendant le déploiement de ce programme, le ministre de la Communication et de l’Economie numérique a rappelé la création du Comité national de digitalisation de la Côte d’Ivoire (CN Digit), le 26 septembre 2022. Un programme gouvernemental, dont l’objet est la coordination de ses initiatives en termes de politique de digitalisation.

« Il y avait beaucoup d’initiatives, chaque structure, chaque démembrement de l’administration avait un programme de développement digital. « Il est donc important d’avoir une structure de coordination. Le Premier ministre par la prise d’un arrêté a créé ce comité placé sous son autorité, ce qui lui donne l’ancrage institutionnel qui lui permet cette transversalité et l’agrégation de toutes ces initiatives », a motivé le ministre.

 

L’économie numérique en chiffres

 

Ces réformes, programmes et projets sont nécessaires dans le nouveau monde ivoirien tenu par internet. Les chiffres engrangés par le secteur des télécommunications, par exemple, parlent d’eux-mêmes. En effet, en Côte d’Ivoire, les chiffres d’affaires des compagnies de télécoms, en 2021, est de 1139 milliards FCFA, 3000 emplois directs et 100.000 emplois indirects.

Mieux, le rapport Google-SFI intitulé Economy Africa 2020 indique que le secteur digital incluant les services de télécommunications, les applications et les technologies de l’information tels que les services financiers, le e-commerce, pourrait rapporter à l’économie ivoirienne plus de 3442 milliards FCFA en 2025.

Chiffre qui pourrait se multiplier par au moins 2 en 2050, augmentant, du coup, la contribution de l’économie numérique au PIB de la Côte d’Ivoire. En 2021, cette contribution est évaluée à 3%. Mais, les projections de la Banque mondiale, en 2050, la situent autour de 12-15% au PIB.

  1. Bruno
RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments