HomeInterviewsFatou Aïdara (ONUDI) : Industrie 4.0, terre opportunité d’emploi pour les jeunes

Fatou Aïdara (ONUDI) : Industrie 4.0, terre opportunité d’emploi pour les jeunes

Fatou Aïdara est directrice principale à l’ONUDI, en charge des partenariats mondiaux et des relations extérieures. Elle représentait le directeur général de l’ONUDI pour l’Afrique, ce jeudi 10 novembre 2022, au lancement du Projet Industrie 4.0 pour favoriser l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et en Tunisie. L’industrie 4.0 n’a aucun mystère pour elle.

Pour une bonne compréhension, qu’est-ce qu’une industrie 4.0 ?

Vous savez, nous sommes dans un monde où les technologies se développent assez vite. Il est important que les industries s’adaptent. En gros, l’industrie 4.0, c’est l’usage des technologies pour le développement industriel.

Comment l’industrie 4.0 peut aider à améliorer les performances de la Côte d’Ivoire, pays agricole, premier producteur mondial de cacao ?

Vous savez, la compétitivité des entreprises dépend de plusieurs facteurs. Elle dépend de la qualité de la main-d’œuvre, elle dépend de comment les travailleurs utilisent les technologies du futur pour produire mieux, produire plus vite, et c’est ainsi qu’on est plus compétitifs. Donc, en introduisant ces technologies dans le processus de fabrication, on peut gagner du temps, on peut gagner en qualité, et on peut accéder à des marchés plus grands. L’idée, c’est de soutenir le secteur industriel à être plus performant, en utilisant les technologies du futur.

Vous représentez l’ONUDI, à cette cérémonie. Quel est votre apport au Projet Industrie 4.0 pour favoriser l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et en Tunisie ?

En fait, c’est un projet financé par la Coopération allemande GIZ, mise en œuvre par l’ONUDI. Nous avons une expertise avérée dans le domaine. On a des expériences sur d’autres continents. Je sais qu’on travaille sur des questions d’industrie 4.0 en Biélorussie, en Indonésie, en Namibie, etc. C’est cette expérience accumulée de l’ONUDI que nous allons mettre au service de ce programme en Côte d’Ivoire et en Tunisie, avec l’accompagnement et la coopération du secteur privé.

Que peuvent attendre les jeunes de ce projet ?

Vous m’avez entendu parler de la formation des jeunes pour pouvoir mieux appréhender ces nouvelles technologies. Ce sera donc une composante du programme, la formation. Il y en a une autre qui est l’application directe dans les entreprises. Tout cela se fera avec les jeunes.

Quel est l’objectif du projet ?

L’objectif principal du projet, c’est donner aux jeunes plus d’opportunités, avoir de l’emploi dans des domaines, aujourd’hui, les plus prometteurs, qui utilisent les technologies. Donc, si vous avez des formations dans ces technologies, vous avez plus de capacités à trouver de l’emploi ou même à créer votre entreprise.

Entretien réalisé

Par K. Bruno

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments