HomeInterviewsFintech/Bamori-Sié Kamagaté (Directeur UNISKIP UEMOA) : « Avec U-SKIP, payez moins, gagnez plus ! »

Fintech/Bamori-Sié Kamagaté (Directeur UNISKIP UEMOA) : « Avec U-SKIP, payez moins, gagnez plus ! »

L’écosystème de la Fintech n’a pas fini de surprendre les consommateurs de Côte d’Ivoire. U-SKIP, une nouvelle solution de paiement et de transfert d’argent, arrive sur le marché ivoirien avec des frais à 0F. Les éclairages de Bamori-Sié Kamagaté, directeur UNISKIP (Société de commercialisation U-SKIP) UEMOA.

En quoi consiste l’inclusion financière ?

Elle consiste à inclure toutes les personnes marginalisées de la finance et du système bancaire. On a des minorités comme les populations rurales, les agriculteurs, les femmes, etc., qui sont exclus du système financier. Du coup, on a un faible taux de bancarisation dans notre pays, autour de 18% mais avec des personnes qui ont de multiples comptes. En réalité, quand on regarde le véritable taux d’inclusion financière, on est autour de 10%. Donc, 1 Ivoirien sur 10 a accès aux services financiers. Tout le reste fait ses transactions en cash avec tout ce qu’il y a comme risques. Or, ce système ne nous permet pas de construire une vie. Pour construire une vie, il faut de l’argent, il faut en épargner, il faut en placer, il faut avoir recours au crédit. Ce sont tous ces axes qu’on essaie d’adresser dans cette problématique d’inclusion financière.

Quels sont, en général, les besoins des populations dont on dit qu’elles sont exclues du système financier ?

Ce sont, essentiellement, des besoins de paiement, d’épargne, de transfert et de crédit. Le commerçant au bord de la route, qui vend des bananes, par exemple, a besoin de savoir si son activité est rentable. Comment il peut encaisser, sur le champ, tout le monde, quel que soit l’opérateur et quel que soit le moyen de paiement que vous avez. Un autre besoin, c’est de payer au juste prix et le bon produit. Je veux acheter une banane, je ne veux pas dépenser plus parce que le plus que je dépense, je peux l’épargner pour pouvoir, après, avoir du crédit, construire ma maison, financer les études de mes enfants, etc.

Qu’en est-il du monde agricole puisque vous avez une approche vers cette cible ?

Voici un monde où les revenus sont saisonniers. Donc, il faut pouvoir aider les populations à utiliser de façon efficiente et au bon moment leurs revenus. Le besoin de l’agriculteur, c’est de recevoir le fruit de travail équitablement. J’ai vendu 10 tonnes, la tonne coûte 800F, il faut que je puisse percevoir mes 80 mille, et pas 50 mille. Ensuite, pouvoir acheter les intrants agricoles au juste prix, envoyer de l’argent à mon fils à Korhogo ou à Man au taux le plus faible ! Donc, il faut établir une équité, une justice qui permet de payer le juste prix. Pas un centime de plus.

Et vous avez des solutions, j’imagine, à ces défis. D’abord, quels sont les pays dans lesquels vous opérez ?

Nous sommes dans 6 pays. La Côte d’Ivoire, le Mali, le Rwanda, la République démocratique du Congo, le Maroc et Haïti. Nous opérons en fait dans tous les pays qui, aujourd’hui, ont une forte poussée du mobile money avec un fort taux de bancarisation. Nous constatons qu’il y a un besoin que nous essayons humblement de combler.

Et quels sont les solutions que vous proposez aux populations, je dirai de mieux que celles des opérateurs déjà sur le marché ?

On propose des transferts totalement gratuits. Vous ne payez rien, c’est 0F sur tous vos transferts d’argent à partir de la plateforme U-SKIP. Quand vous voulez souscrire à un crédit, par exemple, on va vous demander quelle est votre historique. Les autres opérateurs ne sauraient le dire puisqu’ils n’ont pas vocation à être des banques, donc ils n’ont pas cette traçabilité de toutes les opérations, par exemple, sur 18 mois. Nous, on vous offre cela pour, pouvoir avoir, de façon digitale et instantanée du crédit. Nous avons l’ensemble des informations nécessaires pour la prise de décisions. On tient, par ailleurs, à aller chercher et comprendre les besoins de chacun. Pour adresser la bonne offre, il faut connaitre son client. Ce qu’on arrive à faire avec les technologies aujourd’hui.

Est-ce que les populations comprennent cette nouvelle offre U-SKIP ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En un an de présence, dans le cadre d’un pilote, on a 197 mille utilisateurs. Le processus d’inscription est long. Si vous arrivez au bout, c’est que vous en avez vraiment envie. Ceux qui se sont inscrits, ceux qui ont téléchargé l’application font leurs paiements avec. On a 150 collaborateurs qui descendent tous les jours sur le terrain pour expliquer, et les Ivoiriens adoptent de plus en plus U-SKIP. Du reste, on a la chronométrie pour celui qui ne sait ni lire ni écrire. Quand le fond de l’écran est bleu, il sait qu’il est en train de recevoir de l’argent. Quand le fond est orange, il comprend que c’est pour envoyer de l’argent.

Vous avez aussi WhatsApp Money. Qu’est-ce que c’est ?

Il y a, en effet, un module WhatsApp Money à l’intérieur de l’application U-SKIP avec lequel vous pouvez faire vos transactions. Je parle à mon fils, par exemple, avec des cryptogrammes. Je lui laisse une note vocale, je n’ai pas besoin d’écrire. Si j’ai besoin de 10000F, je lui fais la demande. Si je veux qu’il paie ma facture d’électricité, je fais la photo, il voit le montant, et de l’application, il fait le paiement directement chez l’opérateur d’électricité. Je n’ai plus besoin d’envoyer de l’argent à un tiers qui peut faire des rétentions à tout va. Donc, quel que soit l’endroit où je suis, quel que soit le moyen que j’ai, je peux effectuer tout paiement.

Comment avoir accès à U-SKIP ?

Vous allez sur Play store, vous téléchargez l’application, vous vous inscrivez et immédiatement votre compte est disponible, vous pouvez l’utiliser. Dans toute la ville d’Abidjan, on a des commerciaux qui vont vers vous pour vous expliquer et aider ceux qui n’ont pas les dispositions au digital à pouvoir télécharger l’application. En quelques clics, c’est fini. Vous pouvez faire vos paiements chez les marchands à partir de l’application, de votre compte mobile money, carte bancaire etc, le tout à partir de l’application, je précise.

Comment déposer de l’argent sur U-SKIP ?

Vous pouvez déposer de l’argent sur U-SKIP, à partir de cash out, de mobile money, de compte bancaire, de carte bancaire, tous les moyens pour faire du cashing. U-SKIP vient sur le marché pour que les difficultés des populations soient derrière elles, pour les aider à construire leur vie. Nous sommes là pour tout le monde, pas pour une élite, pas non plus pour les marginaux. U-SKIP est une solution qui vous aide à payer moins et à bénéficier de plus.

Interview réalisée

Par K. Bruno    

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments