27 C
Abidjan
lundi 26 septembre 22

Internet : pourquoi les gouvernements bloquent-ils l’accès aux sites web ?

Chaque gouvernement a ses raisons. Mais, le résultat est le même : censurer l’information, bloquer l’accès à certains sites ou fermer des chaines de télévision. L’objectif est de priver leurs opinions publiques d’un choix éclairé en temps de conflit.

Internet est utilisé à la fois comme un atout et une menace dans la plupart de pays du monde. Certains gouvernements craignent que leurs populations suscitent des émeutes à partir d’une organisation sur internet ou accèdent à des informations non filtrées. Ce qui pourrait mettre leur pouvoir en difficulté. Dans ce cas, internet est vu comme un facteur de déstabilisation dans les pays en crise.

À titre préventif, les gouvernements autoritaires bloquent les réseaux sociaux les plus utilisés (Facebook et Twitter), mais aussi des sites d’informations. Sauf que, récemment, dans la crise russo-ukrainienne, des pays auréolés du titre de pays démocratiques occidentaux ont décidé, en violation des valeurs de liberté qu’ils prétendent pourtant défendre, de la fermeture des médias d’Etat russes en Europe et aux USA. Ils accusent ces médias de faire de la propagande au profit du gouvernement russe, comme si prendre position pour l’Ukraine sur les chaines occidentales n’est pas faire de la propagande au profit du gouvernement ukrainien.

 

Internet, facteur d’influence politique, économique et culturel

Tout compte fait, l’enjeu pour ces Etats est de protéger leur opinion publique des facteurs d’influence externe ou interne qui pourraient nuire à la stabilité politique, économique et culturel de leur société. En agissant ainsi, ils privent leurs concitoyens de leur capacité à avoir une opinion éclairée, une réflexion pertinente sur la base d’informations contradictoires. Or, le principe de la pensée et de la réflexion repose sur la dialectique.

En Chine, pays dont la réputation démocratique est contestée par la communauté internationale, les sites que le gouvernement ne peut pas contrôler sont censurés. Le pouvoir ne veut surtout pas ruiner son image à l’extérieur et veut cacher ce qui se passe à l’intérieur de ses frontières pour faire face aux influences externe. Il en est de même de la Corée du Nord, l’un des pays les plus fermés au monde. Le pouvoir de ce pays empêche à sa population de voir et d’entendre ce qui est dit à l’extérieur. Mais, il n’hésite pas à montrer ses performances au monde.

Dans certains pays arabes, la censure « sociale et culturelle » sur internet existe pour priver la population d’avoir accès à des sites liés au sexe, aux jeux d’argent, aux drogues illégales, etc.

 

La crise russo-ukrainienne, facteur d’influence informationnelle

En Russie, avec le déclenchement du conflit en Ukraine, seules les informations approuvées par le gouvernement peuvent être lues. En effet, toutes les informations disponibles sur Internet sont bloquées, l’accès n’étant autorisé qu’aux sites institutionnels ou aux sites d’informations « alignés » sur l’initiative gouvernementale. Le but est de faire face à la guerre des images en matière de traitement des informations liées aux opérations militaires en Ukraine par les médias occidentaux (UE et USA) en ligne.

Du côté des occidentaux (l’UE, les USA et le Canada), la raison de la censure sur internet est aussi simple : empêcher que certaines nouvelles et informations ne tombent dans le domaine public. Ce qui pourrait impacter fondamentalement l’opinion publique dans ces pays qui tiennent pourtant aux valeurs de liberté et de droit qu’ils prétendent défendre.

Un autre type de censure est celui de « l’autodéfense » : l’information est censurée pour surmonter la censure afin que personne ne découvre comment surmonter les blocages et les filtres imposés par l’État. Les sites web sujets à ce blocage sont YouTube, Twitter, Facebook. Tiktok, une plateforme chinoise, était interdite aux USA par Trump, à cause de son grand pouvoir d’influence.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup