28 C
Abidjan
jeudi 6 octobre 22

La technologie numérique, un moyen d’accélérer la croissance économique

Le vice-président Mahamudu Bawumia de la république du Ghana a déclaré qu’en cette ère de quatrième révolution industrielle, la technologie numérique est le moyen le plus robuste et le plus efficace de faire avancer l’économie.

Il a déclaré que cela accélérera la croissance économique et la prospérité, améliorera l’administration publique, la mobilisation des revenus, la facilitation des échanges, réduira le chômage et luttera de manière significative contre la corruption.

Dr. Bawumia a fait ces remarques lors de son allocution au Standard Chartered Digital Banking, Innovation and FinTech Festival à Accra. L’événement vise également à célébrer les 125 ans d’opération de Standard Chartered au Ghana sur le thème : « Façonner la prochaine phase du paysage financier du Ghana ».

La technologie, moteur de la capacité de production des économies

Le vice-président Bawumia a déclaré que la technologie devenait l’un des principaux moteurs de la capacité de production des économies du monde entier, des nouvelles façons de fournir des services aux nouveaux modèles d’emploi et à la production dans les usines.

Il a noté que l’innovation numérique était le fer de lance et élargissait les opportunités de croissance économique comme jamais auparavant. « C’est pourquoi nous ne prenons pas cette responsabilité nationale à la légère. Les gains et les effets d’entraînement seront importants. Nous pensons que c’est une façon plus robuste de gérer ce pays, et le véhicule qui accélérera le taux de croissance. C’est la plaque tournante du progrès financier et technologique dans la sous-région », a souligné le vice-président.

 

Le Ghana à l’avant-garde de l’économie numérique africaine

Ken Ofori-Atta, le ministre des Finances, a déclaré que le Ghana était sur le point d’être à l’avant-garde de l’économie numérique africaine, et qu’il tirerait parti des plateformes numériques pour accélérer la croissance économique. Il a souligné la nécessité pour les banques et les institutions financières d’affecter un pourcentage de leurs ressources financières au développement des compétences entrepreneuriales des jeunes.

Dr. Ernest Addison, gouverneur de la Banque du Ghana, a pour sa part déclaré que la Banque centrale avait adopté la loi de 2019 sur les systèmes et services de paiement (loi 987) pour réglementer l’écosystème financier numérique et faire face aux défis qui pourraient survenir. Il a donc exhorté les acteurs du secteur financier à se préparer à adopter les écosystèmes financiers numériques pour l’inclusion financière.

Mme Mansa Nettey, directrice générale de Standard Chartered, qui est également présidente de l’Association des banquiers du Ghana, dans son allocution de bienvenue, a déclaré que dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises de la Banque, elle avait soutenu les petites et moyennes entreprises (PME) et autonomisé les jeunes, les femmes et les personnes virtuellement handicapées avec des solutions financières.

La Banque, a-t-elle dit, a également fourni des services de conseil aux PME et à ses clients pour leur permettre de tirer parti de l’économie numérique afin de promouvoir les aspirations du Ghana à devenir un centre financier dans la sous-région.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup