27 C
Abidjan
lundi 26 septembre 22

Le Big data : le nouvel or noir de l’économie numérique pour les entreprises

Le Big data, nouvel or noir de l’économie numérique. En avez-vous déjà entendu parler ? De quoi s’agit-il vraiment ? Pourquoi c’est le nouvel or noir des entreprises dans le processus de transformation digitale ? Des éléments de réponses avec  Kitohou Ambroise, statisticien de formation en densité mathématique, Diplômé en mathématique à l’Université d’Abomey Calavi au Benin.

Acteur majeur sur la base de données de l’Agence nationale d’identification de la population (ANIP) du Bénin, il a été expert économiste sur les chaines de valeur à la Fédération ouest africaine des Chambres de commerce et d’industrie. Plus tard, il a été recruté à la Banque africaine de développement au poste de Data Analyst. Il est aujourd’hui le directeur du département des statistiques de Suzang Group. Le Big Data n’a aucun secret pour lui.

 

Vous avez une formation pointue en Big Data et Data science. Pouvez-vous nous expliquer ce que c’est que le Big Data ?

L’exploitation des données internes et externes à l’entreprise est d’actualité. Les entreprises sont conscientes du potentiel qu’offrent ces données pour l’aide à la prise de décision. De nombreuses expressions sont employées pour mentionner la collecte et l’analyse de ces données. Entre autres, Big Data, Data Science ou encore Data Mining. Si on veut faire une traduction littérale en français, cela donne, Big : gros et data : données.

On peut donc comprendre le Big Data comme un grand volume de données. Mais, le Big Data n’est pas que ça. Il combine les données structurées, semi-structurées et non structurées. Sinon, les techniques en BI ou business intelligence, Data Mining ou Data Analytics, nous aident à traiter des données de grands volumes. Mais quand on parle de Big Data, on revient aux données structurées et non structurées stockées dans Data Lakes.

Qu’est-ce qu’une donnée structurée ?

Quand vous faites de la collecte de données, vous passez ensuite à ce qu’on appelle la codification. Cette opération est traitée avec une catégorie de logiciels. Quand on parle de Big Data, les données arrivent de toute part. On peut avoir des photos, de l’audio, des vidéos, des mails, etc. Ces données qui arrivent ne sont pas structurées. Données structurées, cela veut dire qu’il y a une catégorie de logiciels, une méthodologie spécifique qu’on utilise pour traiter l’ensemble de ces données. Quand on parle de Big Data, c’est que les données ne sont pas structurées, mais il existe une méthodologie pour les traiter.

Ces données sont-elles protégées ?

À l’heure actuelle, le Big Data est au cœur des préoccupations des entreprises parce qu’il y a quelque chose qu’on appelle les risques émergents. En réalité, les entreprises ne constituent plus le capital que nous avions par le passé. Une entreprise, dans son état physique, constitue un tiers de sa valeur réelle. Le reste se trouve dans ce qu’on appelle le capital immatériel. Et ce capital est géré par le Big Data ou les réseaux sociaux. D’où l’importance de sécuriser au maximum les données.

Soyez plus explicite sur ce que cela représente pour l’image d’une entreprise ?

Peut êtes-vous le meilleur marketeur dans votre domaine. Et puis, un jour, un incident se produit dans votre entreprise. Et cet incident est publié sur Facebook. En moins d’une journée, l’image de votre entreprise est ternie, tout ce que vous avez mis des années à construire est détruit en un clic. Du coup, les entreprises s’intéressent, à l’heure actuelle, davantage, à leurs images, qu’à autre chose. Ce qui représente plus de 2/3 de l’entreprise elle-même. Et c’est là que se trouve l’intérêt de la bonne gestion du Big Data dans les entreprises.

Comment le Big Data peut-il aider une entreprise à redorer son image ternie ?

Ce que les réseaux sociaux ont détruit, les réseaux sociaux peuvent en même temps le réparer. L’entreprise peut se faire passer pour la victime d’une machination de ses concurrents, par exemple. Ici, le discours du président du conseil d’administration, celui du directeur général, peuvent aider à redorer le blason de l’entreprise, à rétablir la confiance entre elle et sa clientèle. À cet effet, le propos des dirigeants doit être mesuré pour ne laisser aucune place à une autre interprétation.

Le Big Data est d’une grande importance, alors…

Pour exister, avoir un bon chiffre d’affaires, l’entreprise doit faire corps avec le Big Data ou avec ses données. En Bourse, par exemple, on utilise de la donnée au quotidien dans les analyses d’investissements. Avant, une entreprise qui se trouvait à Korhogo, personne ne la connaissait ou très peu la connaissaient. Mais aujourd’hui, avec Facebook, même si vous êtes localisé, à Zinder, au Niger, il suffit de faire une publication pour qu’on parle vous dans tous les coins du monde. Du coup, le Big Data est une opportunité de promotion des entreprises. Cependant, il n’y a pas d’opportunités sans menace.

Quelles sont les menaces liées au Big Data ?

La première menace, c’est que l’image de votre entreprise peut être rapidement ternie à l’échelle mondiale. En France, une entreprise produit et vend de la viande de mouton. Et un jour, quelqu’un a publié sur les réseaux sociaux que ce n’est pas de la viande de mouton que cette entreprise produit et vend, mais de la viande de cheval. Un an plus tard, elle a été obligée de fermer. La difficulté supplémentaire, c’est qu’il n’y a pas encore un produit assurantiel qui permet d’assurer le risque des revers du Big Data. Les assureurs y travaillent mais, en attendant, les entreprises n’ont aucune couverture de risques. Du coup, on est obligé de faire avec : consommer modérément et agir prudemment pour bénéficier des externalités positives du Big Data.

Quels sont les secteurs d’activités dans lesquels le Big Data est le plus utilisé ?

À l’heure actuelle, il n’y a pas de secteur qui n’a pas besoin du Big Data. Il ne vous a pas échappé que sur Facebook, des charlatans font des publications pour vanter leurs pouvoirs, fabriquer des portefeuilles magiques. Donc, si un charlatan qui n’a jamais mis pied à l’école sait que sur Facebook, il peut se faire de la visibilité et avoir de l’argent, quel secteur peut se passer du Big Data ! Je n’en vois pas. Donc, tous les secteurs exploitent le Big Data pour développer leurs entreprises. Vous pouvez être le meilleur dans votre domaine, si vous ne communiquez pas sur ce que vous savez faire, vous ne gagnerez pas d’argent.

La communication, c’est la clé de la réussite, et elle se fait aujourd’hui grâce au Big Data. Vous avez deux produits, un de la pacotille et l’autre original. Mais, il suffit de montrer sur le net que la pacotille est le meilleur produit, de faire une communication autour, pour qu’elle rapporte plus d’argent que l’original. Pour résumer, tout le monde a besoin du Big Data, y compris le plombier, le maçon…

Si j’ai bien compris, le Big data est un instrument de communication…

Exactement ! C’est un instrument pour booster nos carrières, notre visibilité, accroitre notre clientèle, notre chiffre d’affaires, etc.

Par K. Bruno

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup