HomeDECRYPTAGESLes innovations numériques au service de la production et la distribution de...

Les innovations numériques au service de la production et la distribution de l’électricité en Côte d’Ivoire

Électricité en Côte d’Ivoire à la lumière d’internet des objets ! Une innovation numérique qui modifie, lentement mais surement, les moyens de production, de transport de distribution et de consommation de l’énergie électrique en Côte d’Ivoire. Cette technologie se place désormais au cœur de l’activité de la CIE.

La Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) capitalise les innovations technologiques pour améliorer ses prestations et services aux Ivoiriens. Selon Antoine Djigbenou, directeur de la stratégie et de la transformation digitale de la CIE, lors de la 3ème édition du Forum de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables en Afrique, le mercredi 28 septembre 2022, la compagnie met, dorénavant, le « Cap sur un réseau électrique connecté ».

Un réseau électrique connecté

En effet, clame-t-il, le réseau électrique ivoirien se connecte progressivement au digital. Cette connexion renvoie à l’intégration systématique de la technologie dans la démarche qualité de la société de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique. « Sur notre réseau, nous produisons de l’électricité à partir des barrages et des centrales thermiques. Cette électricité est transportée via différents organes jusqu’à votre domicile. Donc, nous sommes présents partout, sur l’ensemble du territoire national à travers des câbles », commence-t-il.

Grâce aux évolutions technologiques, poursuit-il, la CIE a la possibilité de poser des capteurs intelligents sur son réseau : les barrages hydroélectriques, les centrales thermiques, les postes sources, les postes de distribution jusqu’aux domiciles des clients. Ces capteurs intelligents collectent des informations (Tension, densité) à valeur ajoutée, en temps réel, sur l’état de santé du réseau électrique.

Le Big Data centralise les informations collectées

La CIE compte plus de 3 millions de clients, des centaines de postes et des millions de câbles. Sur l’ensemble de ce réseau, les informations collectées, toutes les 5 ou 10 secondes, sont ensuite traitées par une infrastructure puissante ou Big Data. Celle-ci centralise les informations, les traite et les valorise dans le but d’optimiser la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique.

D’ailleurs, au dire d’Antoine Djigbenou, ces capteurs intelligents sont déjà positionnés à différents endroits, dans une phase expérimentale, dans le district d’Abidjan. « Cela va nous va permettre de découvrir, en temps réel, des alertes critiques. On saura, par exemple, à quel moment un transformateur communique qu’il n’a plus de tension, donc qu’il n’y a plus de courant à tel endroit. Sans attendre que les clients nous appellent », se félicite-t-il déjà.

Il devrait s’ensuivre une action de dépannage et de maintenance rapide. « Vous comprenez que grâce aux objets connectés, nous allons pouvoir anticiper, nous allons pouvoir être plus réactifs, afin d’offrir une meilleure qualité de service à nos abonnés », explique, avec fierté, le directeur de la stratégie et de la transformation digitale de la CIE.

 

Le compteur intelligent pour maitriser sa consommation

Le service aux abonnés devrait, du reste, à son tour, s’améliorer grâce au compteur intelligent. Le compteur intelligent collecte, lui aussi, les informations du client. « On sait tous que les factures tombent tous les deux mois. Mais, avec le compteur intelligent, au milieu du premier mois, par exemple, le client peut recevoir un rapport qui lui signale que sa consommation évolue de façon anormale », révèle-t-il.

« A partir de là, ajoute-t-il, avant qu’elle ne soit produite, le client recevra une estimation de sa facture à date, autrement dit, s’il devait la payer aujourd’hui. Le rapport précisera que s’il continue de consommer à la même fréquence et au même rythme, sa facture sera de tel montant, à échéance, c’est-à-dire au bout des deux mois de consommation ». En clair, le compteur intelligent aide le client à suivre sa consommation d’électricité en temps réel et à adapter son niveau de consommation ou sa puissance à la demande.

Trait sur fait. Ces innovations sont possibles grâce à la technologie de lInternet des objets (IoT). Celle-ci facilitera l’anticipation des pannes et permettra à la CIE d’être informée en temps réel des coupures et dysfonctionnements sur son réseau. Mais aussi d’améliorer la protection de ses équipements (Parafoudre communicant) et d’effectuer des interventions à distance.

Des innovations possibles grâce à l’internet des objets (IoT)

Selon Antoine Djigbenou, l’Internet des objets consiste à utiliser des objets connectés à un réseau pour collecter des informations, à une fréquence définie, de les centraliser, et d’en tirer une information à valeur ajoutée. « Par exemple, éclaire-t-il, une montre connectée. Elle capte des informations de votre vie quotidienne comme le rythme cardiaque. Ainsi, si un jour, votre rythme cardiaque qui était de 60 battements par minute passe à 40 battements par minute, la montre vous envoie une alerte : attention, il y a peut-être un problème de santé derrière ».

L’exemple de Google Maps est plus édifiant. « Si vous cochez toutes les bonnes options, Google Maps vous signalera le matin que vous devez être au bureau à 7 h 30, par exemple. Ou encore, si vous êtes toujours endormi à 7 h 10, il vous dira, vous serez en retard de 20 min au bureau. Un objet connecté, collecte vos informations quotidiennes, et à un moment donné, il en tire de la valeur ajoutée pour vous », fait observer le directeur de la stratégie et de la transformation digitale de la CIE.

Au regard de ces possibilités nouvelles, il est évident, aujourd’hui, que la technologie a dépassé notre humanité.

K. Bruno  

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments