24.7 C
Abidjan
vendredi 7 octobre 22

Les startups africaines ont levé 239 millions de dollars en juillet 2022

Les startups africaines ont levé 239 millions de dollars en juillet 2022, soit une baisse de 43,77 % par rapport au mois de juin. 7 651 transactions, représentant 108,5 milliards de dollars de financement, ont eu lieu au dernier trimestre, marquant la plus forte baisse trimestrielle en pourcentage des transactions en une décennie.

Le premier trimestre 2022 a été un trimestre difficile à l’échelle mondiale, mais les investissements dans les startups africaines ont augmenté de +150 % au premier trimestre 2022.

Le financement des startups africaines en juillet

L’écosystème technologique africain avait le financement le plus bas cette année en juillet 2022. Les startups africaines ont levé 239 706 000 $ (entièrement divulgués), selon TechCabal le montant le plus bas levé jusqu’à présent en un mois par les startups africaines. Il s’agit d’une diminution de 43,77 % par rapport aux 426 280 000 $ de juin.

Voici une brève ventilation :

Les startups Fintech ont levé 110 040 000 $ (45,9 %), les startups energytech ont levé 66 046 000 $ (27,6 %) et les startups médias/télécoms ont levé 25 670 000 $ (10,7 %). Au total (non divulgué inclus), 26 startups africaines ont levé 444,23 millions de dollars, sans compter les 298 millions de dollars levés par la société sud-africaine MetroFibre auprès de la Standard Chartered Bank.

Le financement est allé à sept startups nord-africaines, cinq startups en Afrique australe, trois en Afrique de l’Est et 11 en Afrique de l’Ouest. Voici une brève répartition par région:

Startup de l’Afrique de l’Ouest

Un total de 123,23 millions de dollars a été levé en Afrique de l’Ouest, hors financement non divulgué de la startup ghanéenne d’e-mobilité, Solar Taxi et de la fintech sénégalaise, Monetic Group. La vague sénégalaise a obtenu le financement le plus élevé d’Afrique de l’Ouest (91,5 millions de dollars).

Sur les 11 startups qui ont levé des fonds dans cette région, sept sont nigérianes. Winich (790 000 $), CreditCheck (240 000 $), Zazuu (2 millions de dollars), Swipe (500 000 $), Moove (20 millions de dollars), Scorefam (25 millions de dollars), Ubenwa (2,5 millions de dollars), tous 58,6 % du financement total de l’Afrique de l’Ouest.

Startup d’Afrique du Sud

Les cinq startups de cette région sont sud-africaines, levant 100% du financement. DigsConnect a obtenu un montant non divulgué.

La plate-forme numérique sud-africaine de logement pour étudiants a clôturé une ronde de financement de pré-série A pour diriger sa croissance internationale, en se concentrant sur l’aide aux étudiants africains au Royaume-Uni et aux États-Unis pour obtenir un logement plus abordable, pratique et sûr.

H2O Securities a obtenu 150 millions de dollars, Michanic (400 000 $), Qwili (1,2 million de dollars) et Cassava (50 millions de dollars).

Startup d’Afrique du Nord

Trois des startups financées sont égyptiennes, deux marocaines, tandis que le Soudan et la Tunisie en avaient une chacune.

Le réseau égyptien Stllr et le tunisien Paymee ont obtenu un financement non divulgué. D’autres incluent Aza Petrosolutions (250 000 $), Cartona (12 millions de dollars), Sudan’s Bloom (6,5 millions de dollars), The Fashion Kingdom (2,6 millions de dollars) et Smartprof du Maroc (50 000 $).

De janvier à juin, l’Égypte a dominé la scène de la collecte de fonds en Afrique du Nord et juillet n’est pas différent avec 86,4 % du financement total du mois.

Startup d’Afrique de l’Est

Juillet, en Afrique de l’Est, a vu trois startups lever des fonds. CrossBoundary (40 millions de dollars), Solar Panda (8 millions de dollars) et d.light (50 millions de dollars).

Le Kenya, le Nigéria, l’Égypte et l’Afrique du Sud en tête

L’Afrique centrale n’a aucune trace de financement en juillet 2022. Le Kenya, le Nigéria, l’Égypte et l’Afrique du Sud dominent leurs régions respectives, et les startups fintech ont continué à montrer la voie.

Récapitulatif des principales collectes de fonds des startups

Les principales levées de fonds des startups africaines en juillet : La start-up fintech basée au Sénégal, Wave, fondée par Drew Durbin et Lincoln Quirk en 2018, a levé un prêt syndiqué de 91,5 millions de dollars auprès de la Société financière internationale (IFC), Blue Orchard, Symbiotics, responsAbility et Lendable.

-d.light a obtenu une facilité de crédit de 50 millions de dollars auprès d’un consortium de prêteurs, selon une annonce en juillet.

-CrossBoundary Energy (CBE) a annoncé un investissement en actions de 40 millions de dollars de Norfund et KLP.

-La plate-forme de jeux sportifs Blockchain, Scorefam, s’est associée à la société d’investissement basée aux Bahamas GEM Digital Limited, car elle a obtenu 25 millions de dollars de la société pour fournir la flexibilité financière nécessaire à l’exécution de ses plans de développement stratégique.

Moove, qui a levé 10 millions de dollars en financement par emprunt en février et un méga financement de 105 millions de dollars un mois auparavant, a obtenu un financement par emprunt de 20 millions de dollars auprès de British International Investment (BII), l’institution de financement du développement (DFI) du gouvernement britannique.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup