HomeActualité ITLes USA et l'UE s'accordent sur un nouveau bouclier de protection des...

Les USA et l’UE s’accordent sur un nouveau bouclier de protection des données

Les États-Unis et l’UE sont enfin parvenus à un nouvel accord de principe sur un flux de transfert de données transatlantique révisé dans le cadre du bouclier de protection des données.

« Je suis heureux que nous ayons trouvé un accord de principe sur un nouveau cadre pour les flux de données transatlantiques. Cela permettra des flux de données prévisibles et fiables entre l’UE et les États-Unis. En protégeant la vie privée et les libertés civiles », a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, plus tôt dans la journée.

La confidentialité et la sécurité des données des citoyens

« La confidentialité et la sécurité sont des éléments clés de mon agenda numérique et aujourd’hui, nous avons convenu de protections sans précédent pour la confidentialité et la sécurité des données de nos citoyens. Ce nouvel accord renforcera le cadre du bouclier de protection des données pour promouvoir la croissance et l’innovation en Europe et aux États-Unis et aider les entreprises, petites et grandes, à être compétitives dans le  numérique », a déclaré le président américain Joe Biden lors de sa visite à Bruxelles cette semaine.

« Ce cadre souligne notre engagement commun en faveur de la vie privée, de la protection des données et de l’État de droit et permet à la Commission européenne d’autoriser à nouveau le flux de transfert de données transatlantique qui contribue à faciliter 7,1 billions de dollars dans les relations économiques avec l’UE », a-t-il poursuivi.

Le bouclier de protection des données

L’Union européenne s’est penchée sur le bouclier de protection des données et d’autres accords qui autorisent les transferts de données transatlantiques, en particulier sur la manière dont les données des utilisateurs européens sont stockées et traitées sur des serveurs basés aux États-Unis.

Le cadre du bouclier de protection des données autorisait les transferts de données transatlantiques. Les violations de la protection des données ont amené la Cour de justice européenne à annuler ce traité en juillet 2020. L’UE a également sondé les clauses contractuelles types qui autorisent le traitement des données des utilisateurs en Europe sur des serveurs basés aux États-Unis.

Ces réglementations ont presque poussé Meta, qui est la société mère de Facebook et Instagram à envisager de les fermer en Europe s’ils n’avaient pas le choix de transférer, stocker et traiter les données des utilisateurs en Europe sur des serveurs basés aux États-Unis.

C’est un soulagement pour les autres entreprises qui étaient confrontées à des incertitudes quant à la manière de gérer les données des utilisateurs européens. Cependant, les critiques sur la vie privée contesteront cet accord devant les tribunaux et il sera intéressant de voir comment cela se déroulera.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments