HomeActualité ITIndustrie de la téléphonie et des applications mobile : opportunités et défis

Industrie de la téléphonie et des applications mobile : opportunités et défis

Le Salon des Téléphones et des Applications Mobiles (STAM) à ouvert ses portes ce 16 décembre 2022 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire Côte d'Ivoire

Le Salon des Téléphones et des Applications Mobiles (STAM) a ouvert ses portes ce 16 décembre 2022 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire Côte d’Ivoire. Cette première édition était orientée sur l’impact social et économique des applications mobiles et des téléphones.

Ce salon STAM a pour but de mettre en place un cadre de rencontre entre les clients et les entreprises qui évoluent dans ce domaine.

 

Impact des téléphones et applications mobile en termes d’opportunités

 

Il faut noter que les échanges tournaient autour de l’impact des téléphones et applications mobiles en termes d’opportunités économique et social. Pour planter le décor après la cérémonie d’ouverture, une conférence inaugurale a été faite par M. Roger ADOM, l’ex-ministre de l’Economie numérique et de la Poste de Côte d’Ivoire.

L’intervention du Ministre était articulée autour des chantiers économiques nationaux à travers le numérique ensuite l’importance et les limites dans notre écosystème du numérique en pleine évolution.

 

Les opportunités du numérique

 

Les nouvelles technologies et la culture du numérique ont engendré de nouvelles opportunités de progrès d’inclusion. Notamment dans l’efficacité, l’accès à un large marché, l’amélioration des services publics, de transparence et de création de nouveaux emplois. Pour lui, nous assistons au rapprochement de deux mondes : celui du réel et celui du virtuel. Ce qui peut être une opportunité et une menace dans notre environnement.

 

Les chiffres du marché des applications mobiles

 

En ce qui concerne le marché des application mobile, App Annie, une référence mondiale du marché des applications mobiles, dans son rapport annuel intitulé « State of Mobile 2022 », révèle les chiffres suivants :

  • 170 milliards de dollars de dépenses sur les boutiques d’applications, -19% sur un an
  •  230 milliards de téléchargements de nouvelles applications, + 5 % sur un an,
  • 4.8h passées par jour en moyenne sur un téléphone, +30% par rapport à 2019.

Les chiffres du marché de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire

 

Selon les chiffres partagés par le ministre Roger ADOM :

  • Près de 46 millions de personnes sont abonnées à la téléphonie mobile.
  • Près de 24 millions de personnes sont connectées à Internet en mobilité.
  • Près de 26 millions de personnes utilisent le service mobile money.
  • La Côte d’Ivoire occupe la 9ème place en Afrique en matière de télécommunication et la 2è place en Afrique de l’Ouest.

L’importance des applications mobiles

 

Pour M. Roger ADOM, aujourd’hui investir dans le développement des applications  mobiles est essentiel surtout pour la croissance d’une entreprise. C’est comme dans le cas où une entreprise a besoin de site web pour avoir de la visibilité, elle peut aussi avoir besoin d’une application mobile. Car elle permet :

  • l’accessibilité (le téléphone mobile et les applications sont accessibles à tous).
  • l’atteinte d’un public mondial (communiquer en temps réel partout et à tout moment)
  • la création de valeur (l’amélioration des services, la création et la diffusion de contenu)
  • la mobilité en déplacement (le fait de travailler et communiquer en déplacement),
  • L’augmentation des ventes en ligne et des transactions mobile (E-commerce et Mobile Money.)
  • Le développement de plateforme sociale (la communication en ligne sur les médias sociaux).

Comment les téléphones et applications mobiles révolutionne notre vie ?

Le ministre a aussi souligné le cas de plusieurs applications innovantes sur le marché en Côte d’Ivoire qui ont révolutionné notre environnement. Notamment le cas de l’application Yango qui a révolutionné le secteur des taxis compteurs à Abidjan. Le Mobile money et le E-banking qui ont explosé le taux de bancarisation qui était à seulement 5% avant les services mobile money.

Le ministre a cité aussi les start-ups d’innovation ivoirienne à l’image de CinetPay, Etudesk, Lifi-Led, etc qui font bouger l’écosystème du numérique en Côte d’Ivoire.

Il a profité pour faire appel aux jeunes et aux start-ups à créer davantage de solutions innovantes pour révolutionner le secteur de l’agriculture en Côte d’Ivoire à l’image de ICT4DEV.CI. Car ne dit-on pas que « le succès de ce pays repose sur l’agriculture ? »

Les défis de l’industrie de la téléphonie mobile et des applications mobile

 

  • Le nouveau monde créé par l’industrie de la téléphonie mobile et des applications mobiles demande de nouveaux types de compétences pour profiter des opportunités.
  • En matière de compétences dans le digital en Côte d’Ivoire, nous sommes encore en retard selon les explications du Ministre Roger ADOM.
  • Sans la compétence locale, nous allons fortement dépendre des autres pays. Pour cela, le ministre encourage les jeunes à se former dans ce domaine pour ne pas que notre pays rate ce virage du numérique.
  • Il y a aussi le cadre légal pour les usages de ses nombreuses applications mobiles avec les défis liés à la cybersécurité et au respect des données.

 

Le Salon des Téléphones et des Applications Mobiles (STAM) est meublé aussi par plusieurs conférences et panels pour échanger sur l’industrie de la téléphonie mobile et des applications mobile en termes d’opportunité pour le développement économique et sociale.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments