HomeActualité ITL'Ukraine demande à l'ICANN de débrancher la Russie du réseau d'Internet

L’Ukraine demande à l’ICANN de débrancher la Russie du réseau d’Internet

Alors que les lourdes sanctions des occidentaux (Union Européen et les USA) n’arrête la Russie de Vladimir Poutine dans l’invasion de l’Ukraine. Un haut responsable de la transformation numérique en Ukraine a demandé à l’ICANN de déconnecter la Russie du réseau Internet.

Andrii Nabok, qui dirige le haut débit fixe au ministère ukrainien de la transformation numérique (MDTU), a demandé à l’organisation qui réglemente les adresses Internet d’introduire des « sanctions strictes contre la Fédération de Russie », notamment le blocage des noms de domaine russes.

Débrancher la Russie du réseau d’Internet

Nabok représente l’Ukraine au sein du comité consultatif gouvernemental de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), qui s’occupe du système de noms de domaine (DNS) et gère les adresses dans le protocole Internet (IP).

Il a lancé un appel dans un message à Goran Marby, président et PDG de l’ICANN : « Révoquez, de manière permanente ou temporaire, les domaines ‘.ru’, ‘.рф’ et ‘.su’ », qui sont des domaines de premier niveau utilisés pour la Russie et la Fédération de Russie – рф dans l’alphabet cyrillique.

Il a lancé un appel dans un message à Goran Marby, président et PDG de l’ICANN : « Révoquez, de manière permanente ou temporaire, les domaines ‘.ru’, ‘.рф’ et ‘.su’ », qui sont des domaines de premier niveau utilisés pour la Russie et la Fédération de Russie – рф dans l’alphabet cyrillique.

L’ancien domaine «.su» remonte à l’Union soviétique, qui a été abolie il y a plus de trois décennies, mais il est toujours utilisé par certaines organisations russes.

« Cette liste n’est pas exhaustive et peut également inclure d’autres domaines délivrés dans la Fédération de Russie », a-t-il écrit dans son e-mail, en copie aux Nations Unies et à d’autres organisations.

Retirer le droit d’utiliser les adresses IPv4 et IPv6

Il a également demandé au registre Internet régional pour l’Europe, le Moyen-Orient et certaines parties de l’Asie centrale, « de retirer le droit d’utiliser toutes les adresses IPv4 et IPv6 à tous les membres russes » du registre « et de bloquer les serveurs racine DNS qu’il fonctionne ».

Une telle décision – même soutenue par le gouvernement d’un pays attaqué et envahi par un autre pays – serait sans précédent dans l’histoire d’Internet. Les gouvernements ont déjà bloqué les connexions Internet de leurs propres citoyens, mais n’ont pas demandé le blocage d’autres pays.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments