HomeActualité ITLutte contre la cybercriminalité en Côte d’Ivoire état des lieux pour l'année...

Lutte contre la cybercriminalité en Côte d’Ivoire état des lieux pour l’année 2021

Dans la lutte contre la cybercriminalité sous toutes ses formes en Côte d’Ivoire pour l’année 2021. La Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) fait un état des lieux pour l’année 2021.

Cybercriminalité le nombre de plaintes en hausse

La Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) vient de sortir un rapport qui fait l’état des lieux des actes de cybercriminalité en Côte d’Ivoire, au cours de l’année 2021. Ce rapport répertorie l’ensemble des infractions enregistrées. Les plus représentatives sont les menaces de publications d’images à caractère sexuel et de harcèlement sexuel sur les réseaux sociaux, les fraudes sur les transactions électroniques, l’utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, l’atteinte à l’image et à l’honneur et l’escroquerie en ligne.

5000 plaintes en 2021

Selon le directeur de l’Informatique et des Traces technologiques (DITT) au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le colonel Moussa Guelpétchin Ouattara, la plateforme enregistre, en moyenne, 4 500 à 5 000 plaintes par an. En 2021, plus spécifiquement, 5 000 affaires ont été prises en charge, contre 2 408 en 2017, et 150 en 2011. Sur ces crimes liés à la cyber-activité, le directeur de la DITT a souligné que le taux de résolution est de 50%. L’objectif reste, toutefois, d’éradiquer ce fléau. Par conséquent, le gouvernement prévoit le déploiement des services de la PLCC à Yamoussoukro et à Korhogo dans les six prochains mois. L’amélioration du cadre de coopération et le renforcement des ressources humaines de la PLCC sont aussi en perspective.

18 milliards pour traquer les cybercriminels

La Côte d’Ivoire a adopté, le 22 décembre 2021, une communication relative à une Stratégie nationale de cyber-sécurité. Celle-ci permettra de sécuriser davantage le cyberespace afin d’accélérer la transformation numérique du pays et en faire le leader africain. Il est prévu, à cet effet, la création d’un Conseil national de la cyber-sécurité et d’une Autorité nationale de la cyber-sécurité. Ce projet, d’un coût global de 18 milliards de francs CFA, va s’étendre sur la période 2021-2025.

La PLCC est une équipe d’enquêteurs, d’ingénieurs et de techniciens, spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité. Elle effectue des enquêtes judiciaires et organise la traque contre les cybercriminels.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments