HomeDigital MagPour quoi l'industrie de la Fintech en Afrique continue de croître

Pour quoi l’industrie de la Fintech en Afrique continue de croître

Parce que l’Afrique est un continent d’avenir, le marché de la technologique est une industrie en constante expansion. Le numérique accélère le développement d’innovations sur le continent africain qui passe des activités traditionnelles à la nouvelle vague de la révolution numérique le cas de la Fintech.

Ce n’est qu’en 2020 que les startups africaines ont levé jusqu’à 1 milliard de dollars de financement, ce qui était un record. Sur le milliard de financement, 700 millions de dollars appartiennent à des startups technologiques. L’une des principales raisons de la croissance des startups technologiques en Afrique est la création de plusieurs pôles technologiques dans la région.

Les hubs technologiques ont augmentés de 50%

Selon qz.com, le nombre de hubs technologiques en Afrique a augmenté de 50% en 2019. Le Nigeria et l’Afrique du Sud sont les principaux pays en termes de hubs technologiques avec respectivement 85 et 80 hubs. L’une des principales industries en termes de dynamisme et de poids dans l’écosystème startup est l’industrie Fintech.

L’industrie de la Fintech en Afrique

Le mot « Fintech » vient de la combinaison des mots « technologie financière » et se définit comme l’ensemble des services qui cherchent à stimuler l’automatisation des processus financiers dans les entreprises et les consommateurs. Cela peut fonctionner dans n’importe quel secteur d’activité tel que la santé, l’éducation, la banque ou l’investissement parmi les plus populaires.

Pour illustrer au mieux l’activité de la Fintech, un bon exemple serait la prolifération des sociétés de banque en ligne. La banque en ligne devient très populaire car, sans les coûts fixes d’ouverture de succursales physiques, les coûts sont considérablement réduits. Grâce à cela, les banques en ligne peuvent offrir à leurs clients des comptes gratuits, ce qui signifie qu’aucun frais n’est facturé pour la gestion de leur épargne ou l’utilisation de cartes de crédit.

Kuda Bank améliore l’expérience utilisateur de ses clients

Un excellent exemple de banque en ligne africaine réussie est Kuda Bank. La société basée au Nigéria a réussi à obtenir un tour de table de 10 millions de dollars en 2020 et la croissance depuis lors a été exponentielle. Babs Ogundeyi, cofondateur et PDG de l’entreprise, a non seulement réussi à améliorer la vie des clients, mais encourage également des politiques au sein de son entreprise pour promouvoir le recrutement d’employées afin de combler l’écart entre les sexes dans l’industrie de la technologie, un problème qui est récurrent dans le monde entier et pas seulement en Afrique.

Les paiements mobiles très populaires en Afrique

En ce qui concerne les services financiers, les paiements mobiles deviennent également très populaires en Afrique. Des services tels que PayPal (fondé par Elon Musk, PDG de Tesla) sont devenus un phénomène mondial grâce à l’essor rapide d’Internet et des marchés en ligne.

L’application des paiements mobiles est désormais devenue essentielle pour les modèles commerciaux de nombreuses plateformes Internet. À l’heure actuelle, l’une des plateformes de paiement à la croissance la plus rapide créée en Afrique est Flutterwave. Présent dans 12 pays africains dont l’Ouganda, le Nigeria, le Ghana et le Cameroun et compte même une présence internationale au Royaume-Uni.

Flutterwave une entreprise de facilitation de paiement

Flutterwave se définit comme une entreprise de facilitation de paiement. Il accepte plus de 150 devises différentes et a fait passer son activité à un niveau supérieur en émettant des cartes de paiement, des liens de paiement pour les clients externes et même une boutique en ligne permettant aux entreprises de télécharger leurs biens et services. Ils ont traité plus de 100 millions de transactions évaluées à 5 milliards de dollars et en 2020. Ils ont obtenu un tour d’investissement de 35 millions de dollars. L’expansion de leur capital signifie qu’ils sont maintenant évalués à plus d’un milliard de dollars, faisant de cette société l’une des très rares «Licornes» de tout le continent africain selon Antler.co.

L’investissement  dans les startups technologiques en Afrique

D’autres industries telles que l’industrie de la santé expérimentent la montée en puissance de startups comme Medsaf, un service qui aide les fournisseurs pharmaceutiques à se connecter avec les hôpitaux et les pharmacies ou Hellium Health qui fournit des services médicaux et est présent dans plusieurs pays d’Afrique. Les deux sociétés ont levé 3,5 millions et 10 millions de dollars respectivement en 2020 seulement.

Les investisseurs mondiaux sont conscients du paysage des startups technologiques en Afrique et les investissements continueront sûrement de croître au cours des deux prochaines années, ce qui signifie que les pays auront de nouvelles façons de développer leur économie et espèrent un impact positif et permanent à long terme.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments