HomeActualité ITPourquoi l’Etat ivoirien vend 2/3 de ses parts de l'opérateur digital Orange...

Pourquoi l’Etat ivoirien vend 2/3 de ses parts de l’opérateur digital Orange Côte d’Ivoire ?

Pourquoi l’Etat ivoirien vend 2/3 de ses parts de l'opérateur digital Orange Côte d’Ivoire ?

Les parts de l’Etat dans le capital d’Orange Côte d’Ivoire vont enregistrer une forte baisse d’ici à la fin de l’année 2022 avec la vend 2/3 de ses parts. Ainsi en a décidé le gouvernement.

Le Premier ministre Patrick Achi a officiellement, lancé l’opération de cession d’une partie des parts de l’Etat de Côte d’Ivoire dans le capital d’Orange Côte d’Ivoire. Actionnaire à 14,95% dans le capital de la filiale du groupe français de télécommunication, l’Etat ivoirien ne devrait conserver que 5%, soit une cession de 9,95%.

 

140 milliards FCFA attendus pour 9,95% de parts vendus

 

L’opération se fera sous forme d’offre publique de vente (OPV) à la bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) par les sociétés d’intermédiation EDC et BNI Finances. La cession doit rapporter 140 milliards FCFA (215 millions d’euros). Cette somme devrait permettre au gouvernement de boucler son budget 2022. Celui-ci affichait un déficit de plus 852,8 milliards FCFA à fin août 2022, en raison d’un accroissement des dépenses publiques.

14,9 millions d’actions seront donc vendues par l’État ivoirien à la BRVM pour un prix unitaire de 9 500 F CFA pour le grand public et les institutionnels. Les salariés d’Orange, eux, ne paieront le titre que 7 600 F CFA. Les autres actionnaires, dont Sifcom (holding détenu par les Billon), et le personnel devront céder, de leur côté, quelque 10,5 % du capital pour atteindre la norme réglementaire de 20 % exigée pour toute entrée en bourse.

 

Orange Côte d’Ivoire a gagné 965 milliards en 2021

 

Le chiffre d’affaires de la filiale du groupe français a atteint 965 milliards de F CFA (1,471 milliard d’euros) en 2021, soit une progression annuelle de 10,7 %. Le résultat net s’est établi à 155,8 milliards de F CFA (contre 122,2 milliards de F CFA en 2020). Dirigé par l’Ivoirien Mamadou Bamba, le groupe poursuit son plan stratégique 2020-2025 dénommé ENGAGE2025, avec des investissements dans le réseau, la data et, surtout, la 5G, qui est en cours d’expérimentation.

Selon le calendrier, la souscription est prévue sur la période du 5 au 19 décembre, avec une possibilité de clôture anticipée. La première cotation est attendue à la fin du mois de décembre.

K. Bruno

(Source Jeune Afrique)

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments