24.7 C
Abidjan
vendredi 7 octobre 22

Concours d’intelligence artificielle en Chine, concours de danse en Côte d’Ivoire

En 2017, le gouvernement central chinois, établit un programme pour être la tête de proue de l’intelligence artificielle (IA) dans le monde au seuil de l’an 2030. Depuis 2019, durant les vacances scolaires, des milliers d’enfants du primaire et du collège d’une région du sud de la Chine, le Zhuang du Guangxi, sont soumis à un concours d’éducation à l’intelligence artificielle.

 

Compétition de robots à roues, drones, villes intelligentes en Chine

 

Pour l’année 2022, ce concours a débuté le 19 août, au Centre international d’expositions de Nanning, capitale de la région. Plus de 4 500 élèves des écoles primaires et des collèges de la région ont participé à 16 épreuves, telles que les compétitions de robots à roues WER, aux drones SC et aux villes intelligentes. Technologie d’avenir, l’intelligence artificielle pèsera 70.000 milliards FCFA en 2025.

 

Par anticipation, en Chine, des adolescents rivalisent de compétences en robotique, lors de leurs vacances d’été. Pendant ce temps, dans certains pays africains, les enfants s’amusent. En Côte d’Ivoire, Wozo Vacances occupe l’espace médiatique, déchaine les passions des enfants et des adolescents. Ils dansent aux sons de musiques bruyantes et mal orchestrées. Ils jouent, ils crient dans la cacophonie. La réflexion n’a pas d’espace.

 

Compétition de danse, de cri, de jeu… en Côte d’Ivoire

 

Les concours des vacances scolaires diffusés sur les chaines de télévision publique font l’apologie de la médiocrité. En 2030, rattrapés par l’ambivalence de l’histoire, les enfants d’Afrique, de Côte d’Ivoire, verront leurs congénères chinois, maîtres de l’économie numérique et de l’industrie mondiales, les tenir en laisse.

Il y a 60 ans, la Chine et la Corée du Sud, par exemple, n’avaient pas le niveau de développement de la Côte d’Ivoire. Pays du tiers monde, ils ont déployé les moyens nécessaires à un développement rapide, méthodique. Aujourd’hui, ils rivalisent avec les Etats-Unis d’Amérique. Ils sont même en passe de surpasser les maitres du monde, si ce n’est déjà fait.

 

Le paradoxe de l’Afrique

 

Pendant que nous sommes occupés à danser, eux, ils fabriquent les Samsung, Huawei, Tecno…, des marques de téléphones pour lesquelles nous sommes prêts à payer le prix fort, à nous ruiner pour les posséder. Le paradoxe de l’Afrique !

K. Bruno

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup