24.7 C
Abidjan
vendredi 7 octobre 22

Venance Konan, PCA de IDT : « La Télévision numérique terrestre est la nouvelle norme »

Le numérique au service de la télévision est une source de progrès. Venance Konan, président du Conseil d’administration de IDT (Ivoirienne de télédiffusion) parle, dans cette interview, du passage de l’analogique au numérique.

 

Quelle présentation feriez-vous de votre structure ?

Notre structure s’appelle IDT, la Société ivoirienne de télédiffusion ou Ivoirienne de télédiffusion. Elle s’occupe de la partie technique de la télévision. Le téléspectateur regarde la télévision, il voit des images sur son écran, il sait qu’il y a des studios quelque part qui produisent les émissions qu’il regarde. Mais comment est-ce que ces images arrivent dans sa télévision, il ne se pose pas la question. Eh bien, c’est nous qui nous en occupons. Certes, l’imagerie populaire nous réduit à la TNT, le nouveau mode de transmission des images, mais il n’y a pas que ça. Tout ce qui est technique, comment les images arrivent chez vous dans de meilleures conditions, c’est ça notre boulot.

 

Quel le rôle jouez-vous dans le paysage audiovisuel ?

Un rôle central parce que sans nous, vous n’auriez pas d’images ! Les télévisions qui naissent ou qui existent, elles peuvent fabriquer tout ce qu’elles veulent dans leurs studios, mais si nous ne transportons pas les images, vous ne les verrez pas ! Pour faire simple, nous transportons les images des chaines de télévision vers votre télévision dans votre maison. Les chaines de télévision font leurs émissions, leurs programmes, par exemple, le journal, les jeux, et tout ce que vous voulez. Et quelqu’un les transporte vers la télévision du consommateur. Ce quelqu’un, c’est nous.

 

Comment se passe votre collaboration avec les différentes chaines de télé ?

On est liés. Sans eux, on n’existe pas, sans nous, elles n’existent pas. Donc, nous sommes ensemble, nous formons un couple, nous sommes les deux faces de la même pièce. Nous, on existe parce que les télévisions sont là, les télévisions existent parce que nous sommes capables de faire en sorte que les téléspectateurs qu’elles visent puissent avoir accès aux images et au son qu’elles produisent.

 

À quoi sert la TNT ?

La TNT ou Télévision numérique terrestre est la nouvelle norme technique de diffusion de la télévision. Cette norme a été adoptée par l’Union mondiale des télécommunications dont le siège est à Genève. C’est un grand progrès. On a eu la télévision noir et blanc à l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Et puis un jour, on a eu la télévision couleur.

Ça a été une grande révolution. Et puis, on a eu deux chaines. Aujourd’hui, on en a 7. Je ne vais pas rentrer dans les détails techniques, mais pour les Etats, c’est extrêmement moins cher. Et pour les téléspectateurs, c’est plus confortable, les images sont de très bonne qualité. Avant, il fallait un canal par chaine. Aujourd’hui, dans le même canal, on peut mettre 10, 20 chaines. Donc, en Côte d’Ivoire, on peut avoir 10 ou 20 chaines, tout dépend du marché parce que créer une télévision, ça coûte cher. Mais s’il y a des personnes qui veulent créer une télévision, il y a de la place !

 

Est-ce que vous encouragez la création de nouvelles chaines de télévision ?

Ce n’est pas notre rôle d’encourager la création de nouvelles chaines, c’est une question de marché. Si vous voulez créer une chaine, il faut vous assurer que le marché de la publicité vous permettra de vivre. Certes, aujourd’hui, il y a 7 chaines, mais est-ce que le marché publicitaire ivoirien permet à ces chaines de vivre ? Je n’en sais rien. Donc, moi je ne peux pas encourager les autres et leur dire : « venez ! » Ce que je sais, c’est que la possibilité technique existe aujourd’hui d’avoir plus de chaines de télévision.

Avec IDT, à quelle amélioration les Ivoiriens doivent-ils s’attendre ?

La qualité de l’image déjà, comme vous avez certainement dû le constater. Aujourd’hui, à Abidjan, on a coupé l’ancien système analogique. À l’intérieur du pays, il y a beaucoup d’endroit où l’analogique est en train d’être éteint progressivement, et de plus en plus de gens adoptent la TNT. Et puis, avec la TNT, même quand il pleut, vous avez accès aux images, ce qui n’est pas le cas des autres bouquets.

 

Quels sont les projets de IDT à court, moyen et long termes ?

Déjà, finir de déployer la TNT sur l’ensemble du territoire national. On en est à peu près à 85% du déploiement, il en reste à peu près 15% de ce qu’on appelle les zones blanches. C’est des zones où, en raison du relief, la réception n’est pas bonne. C’est le cas par exemple de chez moi, à Bocanda. Nous sommes en train de travailler à améliorer cela. Mais la TNT permet beaucoup d’autres choses. Les radios, par exemple, on peut les avoir par TNT sur tout le territoire ! Les services informatiques, le déploiement des communications entre les administrations, etc…, tout ça relève de la TNT. Et c’est notre boulot. Donc, on finit d’abord avec la télévision, ensuite, on va déployer le reste.

 

Que souhaitez-vous que les Ivoiriens retiennent de votre structure ?

Que nous sommes là pour leur apporter le progrès. Nous sommes là pour moderniser la télévision. Comme je l’ai dit, pour le moment, nous sommes au stade de la télévision, mais il n’y aura pas que la télévision. Il y aura les radios, et beaucoup d’autres choses. J’ai été visité TDF en France.

En France, quand vous attendez le bus ou le métro, il y un écran qui vous signale que le prochain train ou le prochain bus arrive dans 5 minutes, après vous voyez 3 minutes et ainsi de suite. Et je me suis rendu compte que c’est TDF, l’équivalent de IDT, qui fait ça depuis ses studios là-bas. Donc, nous, demain, quand on aura le métro, on pourra indiquer aux usagers que leur prochain métro arrive dans 5 ou 10 minutes. Même les bus ! Voyez, c’est une source de progrès, et l’Etat de Côte d’Ivoire a créé IDT pour qu’on apporte ce progrès-là aux Ivoiriens.

 

Est-ce que la TNT n’engendre pas des coûts élevés pour la bourse des Ivoiriens ?

Le maximum, c’est 18 mille. Je dis le maximum parce que vous pouvez l’avoir moins que ça. En fonction du type de télévision que vous avez, vous pouvez avoir à payer un décodeur ou pas. Il y a une antenne qui coûte, je crois, 10 mille, et un décodeur qui coûte 8 mille. Mais si vous avez une télévision avec un décodeur incorporé, vous n’avez pas besoin de payer le décodeur. Et, une fois que vous l’avez, c’est fini, vous avez les 7 chaines gratuitement, à vie. Il n’y a plus de paiement mensuel ou d’abonnement à faire. Les 7 chaines sont RTI 1, 2 et 3, NCI, Life TV, 7 Info, et A+ Ivoire.

 

Les 7 chaines sont RTI 1, 2 et 3, NCI, Life TV, 7 Info, et A+ Ivoire
Les 7 chaines sont RTI 1, 2 et 3, NCI, Life TV, 7 Info, et A+ Ivoire

Avez-vous des marchés en dehors de la Côte d’Ivoire ?

Ecoutez, c’est le monde entier qui a adopté la TNT, mais un Etat africain pas très loin de nous, compte tenu de notre savoir-faire quoique nous sommes une jeune structure – d’ailleurs, je félicite le directeur général et son équipe – nous a sollicité pour qu’on lui donne un coup de main.

 

Si vous aviez un bâton magique, que souhaiteriez-vous voir changer ?

Que tous les Ivoiriens soient heureux, qu’ils vivent dans la paix, qu’il n’y ait plus de problèmes !

Entretien réalisé

Par K. Bruno

 

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup