24.7 C
Abidjan
vendredi 7 octobre 22

Zoom sur les 7 piliers de la stratégie nationale de développement du numérique en Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : les 7 piliers de la Stratégie nationale de développement du numérique. Lors du conseil des ministres du 22 décembre 2021, le gouvernement a adopté la Stratégie nationale de développement du numérique à l’horizon 2025, et annoncé un investissement de 2 000 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre de cette stratégie qui nécessitera 32 réformes et 96 projets sur la période 2021-2025.

 

Cette stratégie s’articule autour de sept piliers fondamentaux qui permettront d’impulser la croissance économique du pays, notamment par la généralisation de l’usage du numérique, l’amélioration de la productivité des administrations et des entreprises privées, et la création d’un volume important d’emplois directs et indirects.

 

Pilier 1 : Les infrastructures numériques

 

Le pilier stratégique « Infrastructures numériques » a pour objectif de déployer une infrastructure numérique capable de fournir un accès abordable et inclusif aux services numériques à haut et très haut débit pour tous, sur le territoire national. Cette ambition s’appuie sur un ensemble de réformes et de projets qui sont, pour certaines, déjà en cours de réalisation.

Au total, ce sont 11 réformes qui visent dans l’ensemble à réduire la fracture numérique territoriale en matière de réseaux à haut et très haut débit, le renforcement de la concurrence sur le marché de détail du haut débit fixe et la mise en place de dispositifs légaux et réglementaires pour vulgariser les TIC à travers l’inclusion numérique, tout ceci pour parvenir à un développement contrôlé ainsi qu’une meilleure régulation du secteur.

 

Les projets relatifs aux infrastructures numériques regroupés sous quatre orientations majeures :

 

  • Orientation 1 : Assurer la couverture du territoire en réseaux à haut et très haut débit
  • Orientation 2 : Promouvoir l’accès à l’Internet à haut et très haut débit
  • Orientation 3 : Renforcement de l’infrastructure numérique de l’administration
  • Orientation 4 : Promotion de l’accès aux services postaux

 

La mise en œuvre des réformes et la réalisation des projets contribueront de manière significative à l’accroissement de la maturité numérique de la Côte d’Ivoire. La couverture du territoire national par les réseaux numériques, l’Internet à haut et très haut débit devrait permettre de réduire l’écart entre les zones urbaines et rurales, et permettre à l’ensemble des populations de bénéficier d’un meilleur niveau de service ; elle fournira aux entreprises, les moyens de booster leur compétitivité et augmenter la productivité de l’administration.

 

Pilier 2 : Les services numériques

 

Porté par sept réformes et une trentaine de projets, l’objectif assigné à ce pilier est de parvenir à la mise en place d’une administration connectée au service des citoyens et des entreprises ainsi que la diffusion des services numériques inclusifs dans les secteurs économiques prioritaires.

Les réformes relatives aux services numériques sont relatives à l’élaboration d’un plan directeur de rationalisation des plateformes et infrastructures numériques publiques ; l’actualisation du code postal ; l’adoption d’une norme d’accessibilité aux contenus numériques ; la création d’un cadre réglementaire favorisant le développement et le financement de l’entreprenariat féminin ; la mise en place d’un cadre commun de gouvernance et d’accompagnement de la mise en place des services numériques en application de l’ordonnance N°2017-500 du 02 août 2017 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives ; l’élaboration d’une stratégie nationale des Données et du Cloud ; la mise en œuvre d’un cadre législatif adapté pour le partage des données spatiales entre institutions.

 

Au titre des projets relatifs aux services numériques, ceux-ci se déclinent sous trois grandes orientations :

 

  • Orientation 1 : Renforcer la capacité technique et opérationnelle de l’Administration
  • Orientation 2 : Dématérialisation des procédures administratives
  • Orientation 3 : Accélérer la transformation numérique dans les secteurs prioritaires

 

La mise en œuvre donc des différentes réformes et projets identifiés sous ce pilier permettra concrètement de dématérialiser les procédures administratives, d’améliorer la productivité de l’administration avec une réduction des coûts et des délais des transactions et opérations administratives. Le plan d’action prévoit de surcroît l’utilisation des TIC pour accroître la productivité dans les secteurs économiques prioritaires et favoriser l’inclusion des personnes en situation d’handicap dans la société.

 

Pilier 3 : Les services financiers numériques

 

L’objectif spécifique du pilier « services numériques » est d’accroître la contribution des services financiers numériques à l’inclusion financière des populations et au développement du commerce électronique. Il s’agit en clair d’utiliser le réseau de La Poste CI et sa proximité avec les populations rurales pour contribuer à l’accroissement du taux de bancarisation avec des solutions de porte-monnaie électronique qui peuvent être rapidement déployées à grande échelle avec des coûts de transaction très faibles et donc adaptés aux petits flux financiers des populations des zones rurales.

Les réformes relatives aux services financiers numériques s’énoncent en termes de renforcement du cadre juridique et règlementaire du commerce électronique ; la simplification des conditions d’accès aux ressources permettant la fourniture des services financiers numériques ; la réforme du cadre règlementaire des services financiers mobiles et l’adoption d’un décret sur la numérisation des paiements gouvernementaux.

 

 

La douzaine de projets relatifs aux services financiers numériques sont regroupés sous deux grandes orientations :

  • Orientation 1 : Améliorer l’inclusion financière
  • Orientation 2 : Promouvoir le commerce électronique

La mise en œuvre des réformes et projets identifiés sous le plan d’action « Services financiers numériques » devrait permettre d’accroître de manière significative le développement des services financiers numériques avec le positionnement de La Poste CI comme opérateur majeur aussi bien sur le marché des services financiers numériques que comme moteur principal du développement du commerce électronique en Côte d’Ivoire.

 

 

Pilier 4 : Les compétences numériques

 

L’objectif spécifique de l’axe « compétences numériques » est de développer les compétences numériques par le renforcement de la formation professionnelle et l’opérationnalisation des compétences requises pour impulser la créativité et les innovations. Le plan d’action intègre l’introduction rapide du numérique comme objet d’apprentissage dans les curricula de formation et sa généralisation au cycle supérieur comme prérequis pour disposer des capacités d’adaptation et atteindre les performances attendues de l’économie numérique.

Les réformes relatives aux compétences numériques sont : la définition de lignes directrices de développement des compétences numériques dans les politiques d’éducation, en mettant l’accent sur la parité du genre et l’équité spatiale ; la définition de lignes directrices pour accroître les compétences en lecture, écriture et calcul, et les compétences numériques générales et spécialisées à travers des systèmes d’apprentissage publics, privés et industriels ; l’élaboration et la mise à jour du référentiel des métiers du numérique pour une meilleure employabilité des diplômés.

 

Pour l’axe des compétences numériques, il est prévu vingt-sept projets regroupés en trois orientations :

  • Orientation 1 : Répondre à la demande de compétences du marché du numérique
  • Orientation 2 : Sensibiliser et former à la cybersécurité
  • Orientation 3 : Renforcer les compétences numériques de la population

 

La prise en compte des nouveaux métiers et l’évolution de la demande en compétences spécialisées des entreprises du secteur de l’économie numérique, des mutations sera assurée par une participation plus marquée des entreprises dans la définition des contenus et dans l’encadrement des futurs diplômés.

La prise en compte des nouveaux métiers sera assurée par des mutations et une participation plus marquée des entreprises dans la définition des contenus et dans l’encadrement des futurs diplômés, ce qui contribuera à l’évolution de la demande en compétences spécialisées des entreprises du secteur de l’économie numérique.

 

Pilier 5 : L’environnement des affaires dans le secteur de l’économie numérique

 

L’objectif du pilier 5 est de créer un environnement des affaires propice à l’investissement, à l’entreprenariat et à l’innovation dans l’économie numérique. Les réformes et projets spécifiés au titre de ce pilier stratégique ont pour objectif de soutenir le développement d’un secteur privé local innovateur et compétitif afin d’accroître la contribution du numérique à la croissance et au développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

En termes de réformes, il s’agit de rendre le cadre institutionnel, réglementaire et fiscal propice aux investissements privés dans le numérique, en particulier dans l’offshoring ; Adopter des textes pour faciliter l’accès des entrepreneurs numériques locaux aux marchés publics et renforcer leurs liens avec les entreprises déjà établies et les sociétés étrangères ; Mettre en place des mesures fiscales et financières pour faciliter l’accès au crédit des TPME/PME du numérique ; Réformer le cadre juridique du VITIB et actualiser la convention avec l’État ; Créer un fonds pour investir dans les startups et PME, stimuler l’octroi des marchés et soutenir leur développement ; Créer un cadre pour rendre le marché ivoirien plus attractif pour les Fonds de Private Equity internationaux ; Défiscaliser les équipements terminaux numériques.

 

Le pilier « environnement des affaires dans le secteur de l’économie numérique » porte en son sein dix projets, suivant deux grandes classifications :

  • Orientation 1 : Améliorer l’environnement de soutien au secteur privé local
  • Orientation 2 : Promouvoir le développement d’une industrie nationale de l’économie numérique

En termes d’impact, il s’agira concrètement de créer en Côte d’Ivoire un écosystème attrayant pour l’investissement privé national et international, basé sur un cadre réglementaire propice à l’innovation, des incitations financières favorables à l’entreprenariat et une fiscalité avantageuse. En outre, afin de faire de la Côte d’Ivoire le hub numérique de l’Afrique de l’Ouest francophone, il est envisagé de déployer les infrastructures et les services dédiés autour du VITIB afin de susciter l’installation des entreprises privées nationales et internationales dans la zone franche.

Enfin, pour faire de la Côte d’Ivoire la destination préférée de l’offshoring en Afrique sub-saharienne francophone, il est prévu de développer une proposition de valeur distinctive pour capter une part significative du marché mondial de l’offshoring qui est en croissance constante, créateur de valeur, et pourvoyeur de nombreux emplois.

 

 

Pilier 6 : L’innovation

 

Objectif spécifique : Promouvoir une industrie du numérique propice à l’innovation et la création de valeur.

En termes de réformes, il est question dans ce pilier de rendre opérationnel la stratégie nationale de l’innovation dans le domaine du numérique ; Élaborer et mettre en œuvre une Stratégie nationale pour le développement des technologies de la 4ème révolution industrielle (5G, intelligence artificielle, Internet des objets, Réalité Virtuelle, Réalité Augmentée) ; Adopter une loi sur la programmation de la recherche et l’innovation technologique ; Accélérer l’adoption de la loi sur les Startup; Mettre en place un fonds d’appui à la recherche et au développement alimenté par la contribution à la recherche, à la formation et à la normalisation ; Mettre en place un cadre pour la protection et la valorisation de la propriété intellectuelle dans le domaine du numérique ; Opérationnaliser le Fonds ivoirien de l’innovation (FII) ; Mettre en place un prix national de l’innovation du numérique ; Élaborer et adopter un décret de mise en œuvre de l’e-Constat Auto.

 

Les projets relatifs à l’innovation sont régis par deux grandes orientations :

  • Orientation 1 : Établir un mécanisme d’appui à la veille et à l’innovation dans les technologies disruptives
  • Orientation 2 : Promouvoir les activités de recherche et de développement dans les secteurs prioritaires

 

Les réformes et projets identifiés ci-dessus dans le pilier stratégique « Innovation » ont pour objectif de promouvoir l’innovation afin d’exploiter de manière optimale le potentiel et les opportunités offertes par le secteur de l’économie numérique.

De manière spécifique, le plan d’action vise à promouvoir et implémenter les technologies de la quatrième révolution industrielle (Internet des Objets, Big Data, registres distribués, Cloud computing) dans les secteurs prioritaires pour améliorer leur productivité.

 

 

Pilier 7 : La cybersécurité et la confiance numérique

 

L’objectif affiché de ce pilier stratégique est de renforcer la cybersécurité en sécurisant les infrastructures techniques afin d’assurer leur disponibilité et garantir l’intégrité, la confidentialité et l’authenticité des données qui circulent dans le cyberespace ivoirien.

Les réformes relatives à la cybersécurité visent principalement l’optimisation du cadre légal ; la mise en place d’une autorité en charge de la cybersécurité ; le renforcement de la confiance du cyberespace ivoirien et l’élaboration d’une stratégie de protection des données pour protéger le cyberespace, les systèmes d’information nationaux et les infrastructures critiques ; l’intégration des dispositifs internationaux sur la cybersécurité.

 

21 projets relatifs à la cybersécurité selon trois grandes orientations :

  • Orientation 1 : Amélioration des capacités de détection et de réponse aux incidents de cybersécurité en vue de protéger le cyberespace
  • Orientation 2 : Renforcement de la confiance des utilisateurs dans l’utilisation des services et transactions en ligne
  • Orientation 3 : Renforcement de la coopération nationale et internationale en matière de cybersécurité

De manière spécifique, le plan d’action vise à préserver la souveraineté numérique de la Côte d’Ivoire sur le cyberespace en assurant sa protection par des mesures à la fois légales, organisationnelles et opérationnelles pour apporter une réponse coordonnée en cas d’incidents et prévenir les crises éventuelles.

Les réformes et projets liés au pilier stratégique « Cybersécurité » traduisent la volonté du Gouvernement de positionner la cybersécurité comme une priorité avec un renforcement du dispositif et de la gouvernance en vue d’améliorer la coordination des interventions en la matière.

Articles similaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

NOS RÉSEAUX SOCIAUX

117FansLike
113FollowersFollow
212SubscribersSubscribe

Articles récents

Abonnez-Vous
Abonnez-vous à Digital-Mag pour ne rien rater !
Thanks for signing up. You must confirm your email address before we can send you. Please check your email and follow the instructions.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais partagées.
Abonnez-vous pour ne rien rater !
×
×
WordPress Popup